Bilan des élections municipales dans le Doubs

Nous nous félicitons des résultats des candidats soutenus par le MoDem du Doubs et remercions tous les électeurs qui nous ont fait confiance.

Le bilan est très positif dans les 3 plus grandes villes du département:

– A Pontarlier, le bilan solide et le projet rassembleur de Patrick GENRE, lui ont permis une réélection dès la premier tour avec plus de 64% des suffrages exprimés.

– A Montbéliard, le projet dynamique d’alternance proposé par Marie-Noëlle BIGUINET lui permet  de l’emporter face au Maire sortant au 2nd tour avec plus de 50% des voix malgré 4 listes en présence.

– A Besançon, près de 17.000 électeurs ont fait confiance à l’Union Ump/MoDem/Udi/Société civile, lors du scrutin du 30 mars dernier.

Nos 2 conseillers municipaux élus à Besançon, Odile FAIVRE-PETITJEAN et Laurent CROIZIER incarneront une opposition constructive, vigilante, combative et déterminée.

Odile FAIVRE-PETITJEAN: “ Le MoDem Bisontin a fait en novembre dernier le choix de l’Union afin de participer activement à un projet d’alternance et de renouveau pour tous les Bisontins.
Nous avons porté tout au long de cette campagne les valeurs qui nous sont chères: humanisme, justice sociale, respect et écoute des citoyens, exemplarité des élus, transparence des politiques publiques.
Aujourd’hui, cette alliance a fait la preuve que des hommes et des femmes de sensibilités politiques différentes pouvaient unir compétences, expériences, et différences au service d’un projet de ville. ”

Laurent CROIZIER : “Nous sommes fiers de constater que nos valeurs et nos propositions pour Besançon, pleinement intégrées au projet de l’Union, ont séduit tant de Bisontins, nous les en remercions.
La forte abstention et l’entrée du FN au Conseil Municipal doivent faire prendre conscience à Jean-Louis Fousseret de l’extrême nécessité de rétablir le lien entre les Bisontins et leurs élus, de leur redonner la parole et de les impliquer dans les grandes décisions.”

Nous sommes également très présents au sein de conseils municipaux de plus petites communes dans des listes citoyennes sans étiquette politique.

Nous félicitons Eric KOEBERLE qui été élu Maire de Bavillers, dans le Territoire de Belfort, sous l’étiquette MoDem et nous tenons à souligner le désistement de Christophe GRUDLER, pourtant qualifié pour un second tour à 5 listes à Belfort, qui a préféré ne pas se perdre dans des négociations peu conformes à ses valeurs en retirant sa candidature.

L’année 2014 débute par une forte progression des forces du centre partout en France. Plus que jamais notre discours humaniste et ambitieux doit contribuer à l’émergence d’une nouvelle manière de faire de la politique et consolider notre rôle d’acteur de la vie politique locale.

Julie BAVEREL
Présidente du MoDem du Doubs

5 Comments

  1. FAIVRE Michel

    Force est de constater que ce parti politique, le MoDem, est devenu malgré sa petite taille « le plus utile des alliés ». Les résultats sont là pour le prouver.

  2. FAIVRE Gérard

    Les anciens MoDem, élus ces dernières semaines, « apparentés UDF MODEM » comme les étiquettent la Préfecture sont très nombreux dans le Doubs. Sans bruit, sans appui, sans alliance avec des partis puissants, ils se sont intégrés dans la vie quotidienne de leurs concitoyens, les ont convaincu. Les démocrates indépendants respirent encore.

  3. Galassi Marc

    Les convictions et les valeurs des UDF MoDem émergent à nouveau.
    Le bons sens des français reprend le dessus.
    2 bons moyens pour nous sortir de la crise dans laquelle on s’enlise.
    Encore un signe qui va ravir les Francs-Comtois, c’est dans le grand-Est que demain la Température sera la plus clémente.

  4. perrin monique

    Helas, il a fallu rentrer dans le giron de la droite….
    La belle idée fondatrice du Modem – l’independance par rapport aux grands partis – est morte
    Cependant, felicitations aux nouveaux elus MODEM et bon courage.

    • chrismodem25

      Le centre aura toujours besoin d’alliance pour parvenir au pouvoir
      puis petit à petit distiller au sein de la société, son projet humaniste,
      juste et raisonnable !

      une autre voie est possible car là où il y a une volonté, il y a un chemin que les démocrates peuvent baliser, jour après jour, au sein des assemblées gouvernantes.