Elections régionales : 3 millions de raisons d’exiger « une rupture » avec cette politique qui engendre le désenchantement

edito

Nous sommes à l’aube d’un certains nombres d’échéances électorales importantes et à quelques semaines des élections régionales.

Ce calendrier, en période de fin d’année, ajouté au désintérêt des citoyens pour l’action publique annonce une forte abstention qui devrait imposer aux mouvements politiques responsabilité, humilité et exemplarité.

Pourtant, ce sont les postures politiciennes, les faux-semblant, les intérêts partisans qui occupent l’actualités des listes PS version Hollande et LR/Udi version Sarkozy. Quant à la liste de la famille LePen, ces élections sont une vitrine pour les provocations et le rejet de l’autre. 

Comment croire qu’avec les mêmes pratiques, les mêmes conceptions partisanes, les mêmes postures que par le passé, la région Bourgogne-Franche-Comté ne rencontrera pas les mêmes impuissances ?

Le recyclage permanent, mêmes élus, mêmes idées n’est plus acceptable ? Et il n’est pas question de laisser le champ libre au FN ? 

Il est temps pour le Centre de proposer cette autre voie, rassembleuse et fédératrice, responsable et exigente, qui unit sur un même projet des compétences plutôt qu’une liste d’appareil politique.

L’heure n’est plus à élire des technocrates, des professionnels de la politique mais des femmes et des hommes ancrés sur le réel, qui font de l’efficacité un impératif au quotidien dans leur métier respectif.

C’est non seulement sur le terrain des idées que nous nous plaçons mais aussi sur celui des attitudes:

– de réelles attitudes de respect, d’écoute et d’exemplarité,
– des candidats non pas choisis pour leur étiquette politique mais pour leurs compétences et leur proximité.
– non pas des promesses mais des engagements qui impliqueront la responsabilité des candidats.

Nous saisissons l’exigence de proposer des dispositifs simples qui répondent à des préoccupations simples sur les questions économiques, les questions d’emploi, les questions d’apprentissage ou les questions de transports.

Oui nous pensons que l’alternance en Bourgogne-Franche-Comté est nécessaire tant le bilan de la candidate sortante n’est pas à la hauteur mais nous ne nous contenterons pas d’une alternance qui ne soit qu’un changement d’étiquette politique de l’exécutif. Exigeons un changement profond qui représente une rupture dans les idées et les pratiques.

A l’horizon 2020, nous serons 3 millions d’habitants en Bourgogne-Franche-Comté.
C’est donc 3 millions de raisons de voter pour « La Liste Du Centre » soutenue par le Mouvement Démocrate et emmenée par Christophe GRUDLER aux élections régionales les 6 et 13 décembre prochains.

> Retrouvez nos propositions sur:
– site internet: www.grudler2015.fr
– sur Facebook: https://www.facebook.com/christophe.grudler
– sur Twitter: https://twitter.com/GrudlerCh

[sc:lc ]

er1.fw