Pontarlier: Quand la vigilance citoyenne démontre son utilité

hautdoubs

Il arrive qu’en pensant faire de réelles économies sur des prêts « spéculatifs », les communes oublient de se protéger et se retrouvent dans des situations où la dette enregistre un surcoût important.

Lors de la réunion de présentation du budget aux conseils inter-quartier de Pontarlier, j’ai interrogé le maire sur la présence d’emprunts à taux variables en devises (monnaies étrangères). Il m’a été confirmé qu’il existe sur certains budgets annexes des dettes de ce type non couvertes et des prêts dit « toxiques » sur la communauté de communes.

Même si un surcoût global « important » n’est pas encore apparu, les circonstances économiques font qu’un risque financier a été pris par l’équipe municipale et par extension aux contribuables de la commune sans que ces derniers en possèdent l’information.

Pour des achats, nous sommes protégé par le code de la consommation, mais le sommes nous en tant que citoyen et contribuable vis à vis des choix de nos élus ?Raison pour laquelle, je pense qu’une collectivité devrait systématiquement obtenir l’accord de la cour des comptes pour la souscription de prêts de ce type d’une part et informer en toute transparence les citoyens de la composition de sa dette.

 Lire le compte rendu de la réunion de présentation du budget de Pontarlier
OL

Olivier LESUEUR
Délégué Départemental MoDem du Doubs
Vice-Président Référent secteur Haut-Doubs

Contactez-moi