Après le Brexit, un nouveau départ vers une Europe fédérale et fédératrice ?

Depuis le vote pour le Brexit, l’Europe des 27 commence à s’interroger : Et si l’Europe implosait ?

Comment se comporterait chaque pays de l’Union Européenne, sans aide ni entraide ?

Aucune des 27 nations ne semble pouvoir peser dans l’échiquier mondial, seule, face à ces Etat-Continents que sont les Etats-Unis, la Russie, La Chine ou l‘Inde !

Aujourd’hui, si le discours souverainiste est à la mode, en quoi serions-nous souverains demain, seul ?

Souverains d’une défense nationale ? A part l’armée française, aucune autre armée en Europe n’est dissuasive. Pourrons-nous faire seul faire face aux dépenses militaires ? Une armée européenne est la réponse.

Souverains de frapper une monnaie nationale ? Et la dépréciation que cela engendrerait, la fuite des capitaux, la hausse de la facture pétrolière, la perte de compétitivité de notre industrie, la hausse des taux interbancaires, les conséquences sur notre dette libellée en euros ? La monnaie unique européenne nous protège par son poids économique et financier.

Souverains de la sécurité nationale ? Les vagues d’immigration discontinues depuis fin 2015 ont soulevé des problèmes de capacité d’accueil, de sécurité et de terrorisme. Comment individuellement, chaque pays pourrait-il faire face à un tel afflux ? Un état seul ne peut pas garantir la sécurité, il faut plus d’Europe !

Parce que nous aimons l’Europe qu’elle ne nous satisfait pas actuellement. L’Europe doit se refonder. Elle doit être la coordinatrice des grands enjeux de demain, qu’ils soient économiques, migratoires, monétaires ou de sécurité. Nous avons besoin de plus d’Europe sur bien des sujets, fiscalité, politique social…

Le 25 mars 2017 à Rome, l’Europe fêtera ses 60 ans. Un nouveau départ vers une Europe fédérale et fédératrice ? Espérons-le !

msc

Marlis SIMONIN-CHANIOT
Référente Europe MoDem du Doubs
Contactez-moi

2 Comments

  1. maldiney

    Face aux états continents comment structurer les 27 pays européens qui n’ont pas forcément la même histoire ni le même niveau de développement comment malgré ces différences obtenir une situation qui engendre une réelle coopération qui nous permettent de défendre des valeurs communes et partagées par tous.

    • Modem du Doubs

      Très bonne question. Je pense qu’à 27 pays aussi différents, l’organisation ne peut se faire, à mon sens, qu’à plusieurs niveaux dont un noyau dur resserré autour des pays fondateurs dont les modèles sociaux et fiscaux peuvent converger.
      Laurent Croizier