Création du groupe LREM au conseil municipal de Besançon: « L’insistance avec laquelle Monsieur Fousseret dit ne rien vouloir changer suscite notre totale incompréhension. »

Communiqué du MoDem Besançon (18/09/2017)

Le MoDem étant un des piliers de la majorité présidentielle, nous aurions dû accueillir avec bienveillance la création du groupe LREM au conseil municipal de Besançon.

L’insistance avec laquelle Monsieur Fousseret dit ne rien vouloir changer suscite notre totale incompréhension. Ne rien changer est l’opposé de la proposition politique de La République En Marche et du MoDem.

Comment ce groupe LREM, minoritaire, imagine-t-il porter les idées libérales que nous partageons au sein d’une équipe qui s’y oppose frontalement ?

Nous observons que la recomposition politique s’opère partout en France sauf à Besançon. En s’accrochant à son passé et à des alliances qui n’existent plus, Monsieur Fousseret a, semble-t-il, perdu sa boussole politique.

Non, M. Fousseret, on ne construit pas demain avec les idées d’hier ! Voilà pourquoi, au conseil municipal de Besançon, le groupe MoDem se définit comme une alternative libérale humaniste et européenne en rupture avec le projet actuel.

Dans l’intérêt des Bisontins, nous aurions évidemment été prêts à travailler sur une déclinaison locale du programme d’Emmanuel Macron, pas sur le maintien du programme PS/EELV/PCF/FdG avec lequel Jean-Louis Fousseret a été élu qui ne contient ni les idées du MoDem, ni les idées de La République En Marche.

Nous sommes résolus à fédérer celles et ceux qui veulent que ça change, en aucun cas cautionner l’immobilisme.

Nous espérons que les Bisontins ne subiront pas les conséquences des tensions qui apparaissent de plus en plus fortes au sein de la majorité municipale.

lc

Laurent CROIZIER
Président du MoDem du Doubs
Conseiller municipal de Besançon
Contactez-moi  Facebook  Twitter  Mon journal