Communiqué: « L’efficacité économique et la justice sociale ne s’opposent pas, elles se complètent. »

Communiqué du 19/10/2017: « L’efficacité économique et la justice sociale ne s’opposent pas, elles se complètent. »

Cent vingt députés, dont le Sénateur du Doubs Martial Bourquin, ont signé une tribune publiée par Libération afin de demander « la transparence » sur l’impact des réformes actuelles notamment de l’ISF sur les plus riches français.

lire ici: http://www.liberation.fr/france/2017/10/17/le-gouvernement-doit-rendre-public-l-impact-de-ses-mesures-fiscales-sur-les-francais-les-plus-riches_1603781

Peut-on reprocher un manque de transparence à ce gouvernement qui fait ce qu’il annonce et qui annonce ce qu’il fait ?
Peut-on en permanence faire, de la politique, un objet de postures dont la seule vocation est d’exister à tout prix ?

Tout le sens de la politique que défend la majorité, à laquelle le MoDem appartient, c’est d’affirmer que l’efficacité économique et la justice sociale ne s’opposent pas, elles se complètent.

Il faut cesser d’opposer sempiternellement deux France. La France est UNE mais complexe. Et la complexité demande de la subtilité dans l’analyse, mais aussi dans l’équilibre des décisions prises. Dans notre démocratie, le pluralisme et les débats sont essentiels. Rien n’empêche ces élus de faire des contre-propositions aux propositions du gouvernement.

Ici, une fois encore, les vieilles recettes sont réutilisées invariablement par ceux qui refusent les changements majeurs validés par les élections de ce printemps.

Ces personnes, si promptes à la critique, oublient évidemment de citer l’ensemble des mesures de justice sociale prises en peu de temps par notre gouvernement et notre Assemblée Nationale en faveur du pouvoir d’achat des Français et des plus faibles ; parmi lesquelles la suppression de la taxe habitation pour 80% des Français, la baisse des cotisations des salariés ou la revalorisation de l’allocation adulte handicapé et du minimum vieillesse.

Aujourd’hui, enfin le pays a un cap, enfin la France avance au rythme du 21ème siècle. Alors plutôt que la critique stérile, soyons constructifs pour faire avancer notre Pays.

Laurent CROIZIER
Président du MoDem du Doubs
Conseiller municipal de Besançon
Contactez-moi  Facebook  Twitter  Mon journal