JL Cheyssial: « Notre vision de la politique sociale : un moyen de se construire comme citoyen »

La solidarité ne doit plus seulement consister à permettre aux personnes fragiles de subsister, ce serait leur porter bien peu de considération.

Nous la percevons évidemment comme une garantie contre les difficultés de la vie. Elle se doit, par ambition, de permettre à chacun de se construire ou de se reconstruire, de s’insérer dans la société, de devenir autonome.

L’école de la République en devient alors le socle. L’apprentissage, l’accès à l’enseignement supérieur, le nouveau baccalauréat sont autant de réformes qui viennent conforter cette vision centrée sur l’autonomie.

La formation professionnelle, ce droit à une seconde chance qui incitent à l’initiative, à l’innovation et encourage l’accomplissement personnel, figure parmi nos priorités.

Définie ainsi, la solidarité nationale n’est plus perçue ni vécue comme de l’assistanat mais comme un investissement sur les qualités et les compétences de chacun.

La réduction du nombre d’emplois aidés a contraint les communes et les associations à s’organiser différemment. Elle s’accompagne de la création du service national universel tourné vers l’engagement civique et citoyen de la jeunesse qui sera alors une réponse pérenne.

Nous affirmons notre vision. Une politique sociale ne peut plus être conçue comme une juxtaposition de mesures répondant à des cas particuliers mais bien comme la mise en œuvre concertée d’un projet de société.

Jean-Luc CHEYSSIAL
Délégué départemental du MoDem du Doubs
Contactez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *