Mesures de restriction d’eau : 79 départements concernés dont le département du Doubs

Un peu partout en France, la gestion de l’eau devient un véritable enjeu et notre département n’échappe pas à cette problématique.

Dans le Haut-Doubs, le sous-sol karstique favorise l’écoulement rapide de l’eau vers l’aval, ce qui explique que nous sommes rapidement en pénurie d’eau.

A cela, s’ajoute la vétusté du barrage de Saint-Point qui empêche la régulation du niveau du lac qui alimente les réseaux d’eau potable de plusieurs syndicats dont celui de Pontarlier et constitue une importante réserve d’eau pour toute la vallée du Doubs et celle de la Loue.

La remise en état du barrage devient alors une nécessité et le budget de 100.000 €, débloqué par la secrétaire d’état, Emmanuelle WARGON, pour l’étude de faisabilité est une excellente nouvelle. Pourquoi ne pas imaginer une centrale hydro-électrique qui respecte la flore et le milieu aquatique, financée tout ou partie par du financement participatif ?

D’une façon plus générale, c’est une meilleure gestion des ressources qui s’impose désormais et il s’agit d’inciter les collectivités, les habitants, le monde agricole et les entreprises à adopter de nouvelles pratiques et à innover.

  • Pourquoi ne pas proposer aux entreprises engagées dans des programmes d’économie d’énergie et d’eau à publier leurs programmes et leurs résultats ?
  • Engager les citoyens à davantage récupérer et utiliser l’eau de pluie, c’est aussi leur permettre de faire des économies. Réduire sa consommation annuelle d’1m3, c’est la réduire de moins de 3 litres par jour.
  • Poursuivre les investissements de maintenance des réseaux pour réduire les fuites et favoriser la réutilisation des eaux usées traitées.
  • Limiter l’artificialisation des sols qui favorise les écoulements rapides et empêche le ruissellement profond.
  • Développer une agriculture plus économe en eau grâce à une meilleure irrigation, une meilleure sélection des plantations et un respect des cycles.

La sobriété des usages de l’eau doit désormais être la règle, évidemment avec des solutions adaptées aux besoins et aux contextes locaux.

Philippe KLEIN
Référent MoDem Haut-Doubs
Contactez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *